keepC

 

Découvrez Lead 3.0. Notre équipe est composée de partenaires de pays et de culture variées, partageant un élément en commun : nous croyons fortement en ce projet, en ce que nous pouvons découvrir et développer en travaillant ensemble. Ensemble, avec un objectif commun.

Untitled-3-1Nous avons effectué notre réunion de lancement en février à Milan, afin d’apprendre à nous connaître et définir nos principaux objectifs. Nous avons échangé autour des résultats attendus, des stratégies envisageables, et nous avons défini nos premières activités. Nous nous sommmes quittés très excités par ce challenge sur lequel nous travaillons. Lead 3.0 a pour but de créer une alliance entre le monde de l’enseignement et celui de l’entreprise, en travaillant sur le développement des compétences stratégiques nécessaires aux futurs managers.

Untitled-2-1

Dans cette vision, les premiers 6 mois ont été consacrés à une analyse des besoins et à la communication interne et externe. Une revue de la littérature et des bonnes pratiques a été réalisée, ainsi que la création de brochures et autres supports et du site internet. Le voyage vient juste de démarrer, alors montez à bord et rejoignez-nous en faisant partie de Lead 3.0 !

 

 


insideC

 

 

Trouver les écarts stratégiques autour des compétences digitales nécessaires au “e-leadership”: Contribuez à notre recherche !

Vous pouvez nous aider en répondant à un court questionnaire!

En partant d’une classification basique des “e-leadership soft skills” dans la littérature européenne et internationale, une série d’entretiens approfondis ont été réalisés par nos partenaires afin de finaliser la liste de compétences sur lesquelles nous allons nous focaliser. Plus de 25 managers et 30 formateurs ont été interviewés et ont ainsi permis à l’équipe de Lead 3.0 d’élargir et de hiérarchiser les groupes de compétences cruciales pour les managers de l’ère digitale.

Untitled-6-1Nous les avons ainsi qualifiées de “compétences stratégiques en e-leadership”. Elles font référence non seulement aux compétences transverses, mais également aux compétences verticales telles que la capacité à identifier et à exploiter les opportunités de business innovantes en lien avec la digitalisation (e-entrepreneuriat et compétences d’innovation). Découvrez les principaux groupes de compétences ainsi définis à travers notre questionnaire.

 

Cette enquête terrain sera un support pour l’équipe afin de mettre en avant les domaines de compétences dans lesquels nos groupes cibles se sentent le moins confiants et pour lesquels ils auraient besoin de formation. Pour nous aider dans cette recherche, vous pouvez participer à notre enquête ici.

 


aroundC

 

 

Conférence Européenne sur les compétences digitales et les technologies génériques,  1er et 2 juin 2015 à Bruxelles

Une grande partie des futurs biens et services est encore inconnue, mais les principaux éléments liés à leur développement seront les compétences technologiques génériques telles que la nanotechnologie, la micro et nanoélectronique incluant les semiconducteurs, les matériaux de pointe, la biotechnologie et la photonique.

Untitled-7

Le développement et la diffusion rapide des technologies digitales dans tous les processus de production et dans la vie de tous les jours, ainsi que le développement des compétences technologiques génériques, constituent la « marque de fabrique » de la transformation en cours.

Dans le but de créer de nouveaux postes de travail, la croissance économique nécessite d’identifier et d’exploiter efficacement les opportunités d’innovation. Ces éléments requièrent de solides compétences en e-leadership.

Les compétences en e-leadership comprennent les savoirs et compétences nécessaires afin d’initier et de guider les innovations liées aux technologies génériques à tous les niveaux de l’entreprise.  Les changements structurels dans la force de travail au cours des dernières années sont amenés à perdurer : cela affecte la demande pour un e-leadership de grande qualité qui puisse exploiter et organiser l’innovation, tout en capitalisant sur la recherche, les technologies et les bonnes pratiques, afin de permettre aux personnes d’accompagner ce changement à travers le monde industriel en Europe.

Untitled-5-1

Les compétences en e-leadership s’acquièrent par une combinaison entre les expériences professionnelles, l’éducation et la formation, ainsi qu’un effort croissant de la part des formateurs en Europe. L’amélioration de l’offre et de la qualité de formation en e-leadership s’effectue via les Universités et les instituts d’enseignement supérieur. Même si des résultats positifs ont déjà été atteints en Europe, il y a toujours un besoin d’amélioration de la quantité et de la qualité des plus hauts niveaux d’éducation et des compétences en e-leadership pour les groupes les plus qualifiés.

Les recommandations clés suivantes viennent des différents échanges durant la Conférence :

  • Renforcer la place de l’e-leadership dans les sujets et priorités aux niveaux européen et national, notamment sur les thèmes de l’éducation digitale, l’entrepreneuriat, etc.
  • Suivre les tendances du marché du travail et les éventuelles perturbations afin d’affiner la définition et les prérequis autour des compétences
  • Soutenir les nouveaux programmes et formations pour en e-leadership
  • Promouvoir les cours en ligne et les nouveaux modes d’apprentissage
  • Mobiliser les différentes parties prenantes afin de favoriser les activités de gouvernance et de coopération autour de l’e-leadership à l’aide de synergies et de campagnes de sensibilisation à travers l’Europe

Les documents et informations au sujet de la Conférence Européenne sont disponibles sur leadership2015.eu: plus de 50 conférenciers venant d’univers variés (milieu industriel, institutions, centres de recherche, universités, Business schools, etc.) et des centaines de participants ont participé à cette conférence.

Leave a Reply

Your email address will not be published.